ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Suivi de CONFINTEA VI : des progrès mitigés, selon l’UNESCO

Page couverture du rapport de l'unescoL’Institut de l’UNESCO pour l’éducation tout au long de la vie vient de publier le Second rapport mondial sur l’apprentissage et l’éducation des adultes (ci-après, GRALE, selon l’abréviation de son appellation anglaise – Global Report on Adult Learning and Education). La publication de ce rapport de suivi est l’un des engagements de la 6e conférence internationale sur l’éducation des adultes de l’UNESCO (CONFINTEA VI) qui s’est tenue à l’automne 2009 au Brésil. Dans la déclaration finale de cette conférence, les pays se sont engagés à rendre compte à tous les trois ans de l’avancement de la mise en œuvre des engagements auxquels ils avaient adhérés.

Dans ce rapport, la directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, fait part de résultats mitigés. Des progrès ont été accomplis, explique-t-elle, mais davantage de détermination est requise pour procurer à tous les adultes un accès à des opportunités variées et de qualité d’apprentissage, et ainsi respecter le mot d’ordre de CONFINTEA VI qui appelait à « passer de la rhétorique à l’action ». Plus particulièrement, fait-elle valoir, sur le plan des politiques, le champ de l’éducation des adultes tend à être réduit à la littératie ou à la formation liée à l’emploi. Relativement à la gouvernance, poursuit-elle, un manque de ressources fragilise le développement des capacités au niveau local. Enfin, estime Mme Bokova, malgré la reconnaissance des retombées positives de l’éducation des adultes pour les individus et les sociétés, on peine à joindre les jeunes adultes de groupes marginalisés et les niveaux de financement sont insuffisants.

Dans l’ensemble, juge le rapport, peu de changements sont survenus depuis la tenue de CONFINTEA VI à l’automne 2009. Il est vrai que l’on constate la prise en compte des thèmes et des messages centraux de la déclaration dans les débats nationaux. Mais, dans les rapports des pays, des références marginales sont faites aux processus internationaux de l’Éducation pour tous et des Objectifs du Millénaire pour le développement. Cela, soulève le rapport, force à constater que la relance du développement de politiques en éducation des adultes ne s’est pas réalisée comme souhaitée.

Pour chacun des grands thèmes du Cadre d’action de Belém, le GRALE propose des éléments de bilan et indique des voies d’action à suivre pour poursuivre la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI. 

·         Littératie

Le GRALE porte un focus spécifique sur la littératie. Le rapport constate la persistance de situations de faible littératie chez une proportion importante de la population. Il fait remarquer que les conséquences négatives d’une faible littératie sur l’égalité des chances et la qualité de vie sont accentuées par les exigences en matière de littératie que suscite l’usage des technologies digitales désormais omniprésentes dans la vie quotidienne. Par ailleurs, de plus en plus, la conception de la littératie réfère à un bagage de compétences allant au-delà l’écriture et la lecture, pour inclure un ensemble de compétences associées à la communication.

Pour la suite de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI, le GRALE invite à porter une attention particulière aux individus et aux groupes marginalisés qui sont laissés pour compte dans les efforts de développement des compétences en littératie, à concevoir la littératie comme un continuum, et non pas selon une dichotomie distinguant les personnes alphabétisées et analphabètes, à élaborer des politiques intégrant le développement de la littératie dans toutes les sphères de la vie, à développer des outils de mesure tenant compte des différences culturelles, à améliorer les enquêtes reposant sur l’auto-déclaration du niveau de compétence en littératie et finalement à soutenir la production et la diffusion de recherches proposant des bases de comparaison internationale.

·         Les politiques

Dans le domaine des politiques en éducation des adultes, le GRALE fait état qu’une très grande majorité de pays ont déclaré posséder des politiques d’éducation des adultes, de développement de la littératie ou d’apprentissage tout au long de la vie. Toutefois, il est constaté que la mise en œuvre de ces politiques demeure un défi. En fait, fait valoir le GRALE, peu de changements sont survenus à ce chapitre depuis 2009. Bien que des objectifs larges soient énoncés par les politiques, les priorités d’action et de mise en œuvre se limitent au développement de la main-d’œuvre. Dans un certain nombre de pays, la perspective de l’apprentissage tout au long de la vie est intégrée dans le débat sur les politiques en éducation des adultes, bien qu’il soit fréquent que cette perspective soit réduite à une nouvelle panacée. La reconnaissance de l’importance critique de l’apprentissage chez les jeunes et les adultes demeure inégale, alors qu’un flou persiste dans les définitions et que la reconnaissance des modalités et des parcours non formels et informels d’apprentissage reste marginale.

Dans la poursuite de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI, le GRALE invite les États à tirer profit du potentiel de l’éducation des adultes, en étendant le champ d’action des politiques au-delà des systèmes et des pédagogies formels d’apprentissage, à poursuivre la prise en compte des thèmes et des messages clés de CONFINTEA VI dans les débats nationaux sur les politiques d’éducation des adultes et à renforcer les passerelles entre le développement des politiques et la recherche sur l’éducation des adultes.

·         La gouvernance

Relativement à la gouvernance en éducation des adultes, à l’instar de plusieurs domaines d’intervention de l’État, on constate une tendance à la décentralisation. Dans le domaine de l’éducation des adultes, le GRALE met en évidence la prédominance de modèles de gouvernance mixte partagée entre les États et des acteurs de la société civile. Par ailleurs, souligne le rapport, dans un grand nombre de pays, il existe une instance nationale de coordination de l’éducation des adultes, dans la plupart des cas, celle-ci étant placée sous la responsabilité du ministère de l’éducation.

Pour la suite de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI, le GRALE insiste sur l’importance de mettre en place les conditions de succès d’une gouvernance décentralisée. À cet effet, il convient d’assurer que la décentralisation soit accompagnée de ressources financières adéquates et de mesures de développement des capacités des acteurs, tout en maintenant une forte coordination. Il importe aussi, fait valoir le rapport, de faire reposer la gouvernance sur des mécanismes et des pratiques de consultation et de coordination impliquant l’ensemble des acteurs pertinents et, étant donné les défis posés à la gouvernance dans le domaine de l’éducation des adultes par la grande diversité des acteurs et des lieux d’intervention, il serait pertinent de faciliter l’échange de pratiques exemplaires.

·         Le financement

Concernant le financement de l’éducation des adultes, la diversité et la complexité des lieux, des acteurs et des systèmes en éducation des adultes rendent l’information financière difficile à obtenir. C’est pourquoi, constate le GRALE, que plusieurs pays ne sont pas en mesure de fournir de l’information juste et complète sur le financement de l’éducation des adultes. Malgré ces difficultés méthodologiques, le GRALE est à même de constater trois grandes tendances relativement au financement de l’éducation des adultes. Premièrement, une plus grande attention est accordée à l’équité et à l’adoption de politiques ciblant les populations en situation de pauvreté. Deuxièmement, on recherche l’efficience du financement direct des institutions. Troisièmement, on assiste à une décentralisation du financement et de l’offre de services aux niveaux régional et local.

Par ailleurs, le GRALE souligne que plusieurs pays mettent en œuvre des mécanismes innovants et efficaces de financement, tels le partage des coûts en partenariat, les incitatifs fiscaux pour les investissements en éducation, les congés éducation payés ou subventionnés, des vouchers et des prêts pour les études sans taux ou à de bas taux d’intérêt. Cependant, le GRALE considère que les niveaux de financement de l’éducation des adultes demeurent bas, malgré ces différentes mesures et la croissance de ce financement déclarée par la moitié des pays.

En matière de financement de l’éducation des adultes, la poursuite de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI implique de reconnaître l’insuffisance du financement, de développer des mécanismes innovants de financement s’appuyant sur la diversité des acteurs et de produire des données sur les systèmes et les pratiques de financement.

·         La participation

Sur le sujet de la participation à l’éducation des adultes, le GRALE constate que les pays compilent peu de données sur la participation aux divers programmes d’éducation des adultes qu’ils offrent et, plus spécifiquement, sur le profil des adultes y participant. En outre, le rapport met en lumière que l’exclusion d’apprenantes et d’apprenants adultes est en lien avec l’absence ou l’insuffisance d’information sur les adultes et les groupes accédant peu ou pas à l’éducation et sur leur demande d’apprentissage, de même qu’elle semble associée à la faible circulation d’information au sein de ces groupes d’adultes. Pour le GRALE, le défi essentiel consiste à joindre ces groupes difficiles à joindre. À cet égard, la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI devrait miser sur le développement de cadres de suivi en mesure d’évaluer la profondeur et l’étendue de la participation à l’éducation des adultes ainsi que sur la publication d’études comparatives internationales sur la participation. En outre, il conviendrait d’étudier avec soin les facteurs faisant obstacle à la participation, en tenant compte des situations particulières des adultes et en gardant à l’esprit que la levée des obstacles constitue un processus multidimensionnel.

·         La qualité

En ce qui a trait à la qualité de l’éducation des adultes, le développement de référentiel national de qualification constitue une voie d’action empruntée par plusieurs pays pour favoriser l’équité et l’efficacité de l’éducation des adultes. Pour le GRALE, ce virage en faveur des résultats de l’apprentissage peut contribuer à la pertinence et à l’efficience de l’éducation des adultes, dans la mesure où il permet la diversification des itinéraires d’apprentissage. À ce sujet, le GRALE souligne que le deux tiers des pays ont déclaré posséder un cadre de reconnaissances des apprentissages non formels et informels. Dans l’amélioration de la qualité de l’éducation des adultes, les pays portent leur attention sur le curriculum, le matériel utilisé, la formation, les méthodes et l’évaluation des apprentissages. Pour le GRALE, d’importantes lacunes dans les conditions de travail des éducatrices et des éducateurs d’adultes se répercutent sur la qualité de l’éducation des adultes.

La poursuite de la mise en œuvre de la déclaration de CONFINTEA VI demande que les cadres de reconnaissance des apprentissages prennent en compte une plus grande diversité de compétences utiles en emploi. De même, il faudra poursuivre les démarches de professionnalisation et de régulation des éducatrices et des éducateurs d’adultes ainsi que de débattre de l’intérêt de l’hétérogénéité des indicateurs évaluant la qualité de l’éducation des adultes.

Un peu plus de trois ans après la tenue de CONFINTEA VI, le GRALE interpelle les pays pour qu’ils accordent une plus grande priorité à l’apprentissage chez les adultes, dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie. Le processus en cours de définition des priorités internationales de l’ONU et de l’UNESCO pour la période de l’après 2015 constitue une opportunité de réaffirmer une volonté de mettre en œuvre les engagements de CONFINTÉA VI.

Compléments d’information

Rapport national du Canada soumis à l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie en prévision de la rédaction du Second rapport mondial sur l’apprentissage et l’éducation des adultes.

Avis de l’ICÉA à la Commission canadienne de l’UNESCO dans le cadre des consultations préparatoires à la rédaction du rapport national du Canada.