ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Rapport de l’ICÉA sur la mise en œuvre au Canada de la déclaration de CONFINTEA VI

lOGO CONFÉRENCE confinteaDrapeau du Canada

 

La mise en oeuvre au Canada des engagements de la sixième conférence internationale de l'UNESCO sur l'éducation des adultes : un bilan à mi-parcours

 

Les 25, 26 et 27 octobre 2017 a lieu une conférence de bilan à mi-parcours de la réalisation de la déclaration de la sixième conférence internationale de l’UNESCO sur l’éducation des adultes, qui s’est tenue en 2009. Depuis 1948, l’UNESCO organise, à plus ou moins dix ans d’intervalle, une conférence internationale sur l’éducation des adultes. Ces conférences, communément appelées CONFINTEA, réunissent les délégations des pays et elles visent à faire le point sur la situation de l’éducation des adultes, dans les pays et à l’échelle mondiale, ainsi qu’à établir de grands axes de développement de ce secteur de l’éducation.

À mi-parcours entre deux conférences, l’UNESCO réunit de nouveau les États membres et la société civile pour dresser le bilan de l’avancement de la mise en œuvre de la dernière CONFINTEA en date, pour partager des actions et des stratégies. Ces conférences de bilan à mi-parcours sont aussi l’occasion d’identifier des priorités en fonction desquelles les parties pourront profiter des années restantes, avant la prochaine CONFINTEA, pour faire progresser la mise en œuvre des engagements. Au sein de l’UNESCO, les conférences internationales sur l’éducation des adultes constituent le principal processus dédié à l’éducation des adultes. À celles-ci s’ajoute le suivi de la recommandation de l’UNESCO sur le développement de l’éducation des adultes.

Dans ce rapport, nous rendons compte des développements en éducation des adultes au Canada, au cours de la période 2010-2017. Notre objectif est de faire état de la mise en œuvre des engagements pris par le Canada en éducation des adultes, lors de CONFINTEA VI, à partir d’une perspective provenant de la société civile sur la portée des actions des gouvernements provinciaux et du gouvernement fédéral. Ce rapport porte uniquement sur les actions prises par les gouvernements des provinces et le gouvernement fédéral, puisque les États sont les responsables de la mise en œuvre des engagements adoptés lors des conférences de l’UNESCO. Autrement dit, dans ce rapport, nous ne recensons et n’analysons pas les actions prises par les multiples organisations et institutions actives en éducation des adultes, dans le milieu communautaire, dans le réseau public d’éducation ou dans les secteurs associatifs et privés.

Dans l’évaluation des progrès en éducation des adultes au Canada, entre 2010 et 2017, nous nous sommes appuyés sur le contenu des dispositions de la déclaration de CONFINTEA VI. En ce sens, nous cherchons à contribuer à faire le bilan de la mise en œuvre des engagements de cette déclaration, et non pas à produire un portrait de l’état de l’ensemble des actions en éducation des adultes chez les gouvernements provinciaux et fédéral.

De notre évaluation, il ressort entre autres un constat qui mérite une attention particulière. Les actions recensées, incluant les politiques et les plans d’action, ne réfèrent pas explicitement à des engagements de la déclaration de CONFINTEA VI. Autrement dit, dans leurs communiqués au public et dans des documents d’orientations en éducation des adultes, les gouvernements ne semblent pas situer leurs actions en éducation des adultes dans la perspective du respect de leurs obligations, en vertu de cette déclaration de 2009. Il conviendrait donc de poursuivre l’analyse pour vérifier le statut de la déclaration de CONFINTEA VI dans le développement des politiques en éducation des adultes dans les provinces et à l’échelle du gouvernement fédéral. Les résultats de notre analyse mettent aussi en évidence que la recherche de l’équité ressort fortement des actions des gouvernements provinciaux et du gouvernement fédéral, alors que ceux-ci privilégient des initiatives ciblant des populations spécifiques considérées défavorisées en matière d’éducation des adultes.