ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Entente RESDAC-ICÉA pour le développement de Nos compétences fortes

Normand Lévesque et Ronald Cameron, respectivement directeur général du RESDAC et ICÉAÀ l’occasion du lancement de la nouvelle trousse Nos compétences fortes, qui a rassemblé une trentaine de personnes de différents réseaux de l’éducation des adultes, l’ICÉA a annoncé une entente avec le Réseau de développement de l’alphabétisation et des compétences (RESDAC) pour la diffusion de l’outil auprès des communautés francophones hors Québec. Elle constitue pour l’ICÉA un modèle de collaboration pour le rayonnement de l’outil avec les réseaux d’organismes communautaires autonomes de formation, d’alphabétisation ou d’employabilité en particulier.

La trousse NCF n’est pas une activité de formation, mais une trousse d’animation en vue de développer chez les adultes leur capacité d’identifier ces compétences génériques. Pour l’ICÉA, le développement du droit à l’éducation pour les adultes passe aussi par la valorisation des expériences et des apprentissages informels chez les adultes. Auprès de population adulte de tout milieu, il ne suffit pas de valoriser les activités de formation formelles ou non formelles pour renforcer leurs capacités, on doit aussi considérer les compétences développées au cours d’une vie.

L’idée de développer un tel outil est née dans les années 90 afin de permettre à des femmes éloignées de l’écrit et éloignés du marché du travail de prendre conscience des capacités qu’elles ont développées dans leur expérience de vie. Il en a résulté une première version en 1995.

La nouvelle version de 2013 comprend un référentiel élargi de compétences qui fut rendu public en 2012. Cet élargissement a permis de développer un outil NCF étendu qui peut s’appliquer à des groupes d’adultes dans différentes situations de travail ou d’activités citoyennes. Elle constitue toujours un outil qui peut s’adapter à des populations adultes moins familières avec l’écrit.

L’ICÉA n’est pas un organisme de première ligne de formation. Aussi, l’outil NCF, s’il a un objet défini, le renforcement du savoir reconnaître des compétences génériques, ne prend tout son sens qu’en complément d’un plan d’apprentissage formel ou non formel que les organismes de formation mettent en place.

De plus, l’ICÉA veut poursuivre le développement de l’outil NCF pour qu’il puisse s’adapter aux besoins des réseaux. La collaboration avec le RESDAC s’inscrit également dans cette perspective. L’entente prévoit une coopération au développement de NCF pour lui trouver de nouvelles applications, de l'améliorer au niveau de la traduction, de créer une version en ligne, de développer une communauté de pratique, de produire éventuellement du matériel pédagogique audiovisuel, de mettre en place des sessions de formation de « formateur ».