ICEA

Institut de coopération pour l'éducation des adultes
 

Déclaration de l’UNESCO : un programme d’action pour la période 2017-2021 en éducation des adultes

Logo CONFINTEA VILa conférence de bilan à mi-parcours de CONFINTEA VI, qui s’est tenue en octobre 2017, réunissait des représentants et des représentantes des États membres de l’UNESCO et de la société civile. Cette composition de la conférence fait en sorte que la déclaration finale de l’événement exprime un large consensus relativement aux actions à poser pour faire progresser les engagements pris par les États membres en 2009, lors de la sixième conférence internationale de l’UNESCO sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VI).

Sur le plan de sa structure, la déclaration comprend un préambule, des éléments de bilan de la mise en œuvre de la déclaration de CONFINTEA VI, huit ans après son adoption, et quarante-deux articles touchant le statut de l’apprentissage et de l’éducation des adultes, plusieurs dimensions structurantes de l’apprentissage et de l’éducation des adultes (politiques, gouvernance, financement, participation et qualité) ainsi que des domaines importants d’apprentissage (littératie et compétences de base, formation continue et développement professionnel, citoyenneté active, santé, bien-être et durabilité du développement et besoins éducatifs dans des situations de conflits). La déclaration se termine par des attentes exprimées par les participants et les participantes à la conférence à l’intention de l’UNESCO et des États membres.

 

Bilan de la mise en œuvre de la déclaration de CONFINTEA VI

 

La déclaration de CONFINTEA VI a été adoptée il y a huit ans. Au cours des années écoulées depuis son adoption, des progrès ont été accomplis dans la mise en œuvre des engagements pris et des lacunes ont été observées. La déclaration finale de la conférence de bilan à mi-parcours expose des éléments de ce bilan.

Sur le plan des lacunes, quatre principaux constats sont exprimés :

  • La qualité de l’apprentissage et de l’éducation des adultes est affectée par l'absence de formation et de soutien des facilitateurs et du personnel clé ;
  • Seulement quelques pays comptent sur des systèmes de validation et d’accréditation des résultats des apprentissages non formels ;
  • La croissance des niveaux de littératie, de numéracie et de compétences numériques reste faible ;
  • L’écart entre les genres persiste et les données à ce sujet sont insuffisantes.

Concernant les principaux progrès accomplis, la déclaration souligne :

  • L’adoption de politiques ;
  • L’établissement de nouveaux partenariats à l’échelle nationale et infranationale ;
  • L’engagement à accroître le financement ;
  • La croissance (bien que faible) de la participation ;
  • La mise en place d'instruments utiles pour améliorer la qualité.

L’essentiel de la déclaration concerne les nombreux articles qui expriment le consensus établi relativement aux actions à mener d’ici la fin de la période de mise en œuvre de la déclaration de CONFINTEA VI en 2021. Ces actions peuvent être regroupées en trois grands volets : des principes généraux, les dimensions et les domaines d’apprentissage ainsi que les conditions de mise en œuvre et le suivi des actions.

 

Les principes généraux

 

Sur le plan des principes, la déclaration de la conférence de bilan à mi-parcours réaffirme l’importance de l’apprentissage et de l’éducation des adultes. Non seulement l’apprentissage et l’éducation des adultes sont-ils posés comme des composantes clés de l’éducation et de l’apprentissage tout au long de la vie, mais ils sont jugés cruciaux à la réalisation du programme des Objectifs de développement durable 2015-2030, adopté par l’Organisation des Nations Unies en septembre 2015. À ce sujet, la déclaration de la conférence de bilan à mi-parcours de CONFINTEA VI souligne qu’il faut renforcer l’intégration de l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie à ce programme d’action des Objectifs du développement durable, puisque l’atteinte des objectifs de ce programme repose sur l’offre et l’acquisition de savoirs, d’habiletés, des compétences d’attitudes et de valeurs dans tous les domaines de l’éducation.

Sur un plan plus fondamental, la déclaration réitère que l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie sont des droits humains fondamentaux et qu’ils sont des conditions préalables à la réalisation de tous les autres droits humains. Pour cette raison, fait valoir la déclaration, ils sont des biens publics sous la responsabilité première de l’État.

 

Le programme d’action 2017-2021 pour l’apprentissage et l’éducation des adultes

 

La déclaration finale de la conférence de bilan à mi-parcours fait valoir plusieurs recommandations d’action à poursuivre relativement aux grands thèmes et domaines d’apprentissage compris dans la déclaration de CONFINTEA VI et la Recommandation sur l’apprentissage et l’éducation des adultes. Ces recommandations constituent un programme d’action pour l’apprentissage et l’éducation des adultes d’ici la prochaine grande conférence internationale de l’UNESCO sur l’éducation des adultes qui aura lieu en 2021.

 

Les politiques

Favoriser davantage une coopération intersectorielle à l’échelle locale, régionale et nationale ; reconnaître que l’apprentissage et l’éducation des adultes sont des moyens de réaliser le droit à l’éducation et, à ce titre, ils doivent être intégrés dans des lois ; s’inspirer des lignes directrices de la Recommandation sur l’apprentissage et l’éducation des adultes ; faire en sorte que les mécanismes législatifs et les politiques impliquent activement les apprenantes et les apprenantes, qu’ils soient centrés sur leurs besoins et leurs aspirations et qu’ils prennent en compte leurs diversités linguistiques et culturelles ainsi que leurs expériences ; veiller à ce que l’apprentissage et l’éducation des adultes soient des parties intégrantes des plans d’action sectoriels en éducation.  

 

La gouvernance

Préconiser des processus participatifs incluant toutes les parties prenantes ; faire reposer les cadres nationaux de qualification et les mécanismes nationaux et infranationaux de certification, de reconnaissance et de validation des acquis sur un réseautage des ministères, des gouvernements locaux et des parties prenantes ; impliquer tous les ministères dans le développement de systèmes de collecte de données.

 

Le financement

Prioriser l’apprentissage et l’éducation des adultes dans le budget des États et accroître les fonds alloués, en préconisant une approche interministérielle dans l’allocation de ces fonds ; inclusion de l’apprentissage et de l’éducation des adultes dans les fonds accordés par certains grands organismes et programmes internationaux.

 

La participation

Lever les barrières à la participation ; promouvoir la joie d’apprendre ; miser sur les technologies numériques ; prendre appui sur des partenariats avec des organisations de la société civile ; améliorer l’accès de différents groupes spécifiques par l’accroissement de la diversité des programmes d’apprentissage et d’éducation des adultes ; développer des réseaux de centres d’éducation des adultes et de centres communautaires au profit des personnes marginalisées et désavantagées.

 

La qualité

Développer des mécanismes d’assurance-qualité qui reposent sur de bonnes conditions de travail, des curriculums pertinents, des approches pédagogiques centrées sur les apprenants et les apprenantes, de riches environnements d’apprentissage ainsi que des mécanismes de suivi et d’évaluation ; veiller à ce que le personnel soit formé et qu’il puisse compter sur une formation initiale et continue de même que sur la disponibilité de matériel adéquat d’enseignement et d’apprentissage ; rechercher la contribution de la recherche et du soutien d’associations de professionnels du domaine de l’apprentissage et de l’éducation des adultes, poser que le financement est un prérequis de la qualité de l’apprentissage et de l’éducation des adultes.

 

À ces recommandations relatives à des dimensions clés de l’apprentissage et de l’éducation des adultes, la déclaration ajoute des recommandations concernant des domaines d’apprentissage.

 

Littératie et compétences de base

Réaffirmer que la littératie et les compétences de base sont des fondations indispensables à l’apprentissage tout au long de la vie, qu’elles sont les composantes d’un noyau de compétences requérant un apprentissage soutenu et une mise à jour régulière, que les niveaux pertinents de maîtrise de ces compétences varient selon les contextes et qu’ils devraient être clairement définis et mesurables ; les programmes devraient procurer des niveaux de base ou élevés de compétences ; l’offre adéquate de programmes implique une volonté politique qu’il faut susciter et renforcer et qui doit se manifester par un financement adéquat et durable ; les programmes doivent porter attention aux langues maternelles et officielles ; mieux répondre aux besoins des apprenants et des apprenantes à l’aide d’approches intersectorielles ; mettre à profit les technologies numériques dans la perspective de promouvoir l’équité et l’inclusion.

 

La formation continue et le développement professionnel

Accroître le financement, plus particulièrement de la formation non formelle ; former au-delà les compétences liées au travail, au profit des compétences associées à la résolution de problèmes, la pensée critique, la créativité, le travail d’équipe, la capacité d’apprendre tout au long de la vie et la résilience face aux changements rapides ; associer les programmes de littératie et d’apprentissage des adultes à la formation professionnelle et technique non formelle.

 

La citoyenneté active

Viser à ce que l’apprentissage et l’éducation des adultes soient transformationnels, critiques, participatifs, inclusifs et qu’ils renforcent le pouvoir, en particulier, des populations participant le moins ; favoriser la participation à l’apprentissage et l’éducation des adultes en faisant la promotion de valeurs démocratiques, de la paix et des droits humains ; reconnaître que l’éducation populaire est une partie intégrante de l’apprentissage et de l’éducation des adultes, et, à cet effet, l’inclure dans les politiques et les pratiques.

 

Santé, bien-être et durabilité du développement

L’apprentissage et l’éducation des adultes sont des dimensions cruciales de la promotion de la santé ; en matière de voies alternatives de protection de l’environnement, il importe de reconnaître la pertinence de différentes conceptions du monde.

 

Les conditions de mise en œuvre et le suivi

 

La conférence de bilan à mi-parcours de CONFINTEA VI a donné lieu à des recommandations concernant les conditions à réunir pour favoriser le progrès de la réalisation des engagements pris par les États en 2009 et les mécanismes de suivis à favoriser.

Essentiellement, les participants et les participantes à la conférence de bilan à mi-parcours de CONFINTEA VI appellent l’UNESCO et les États membres à renforcer les actions de suivi. Dans ces actions de suivi, on invite ceux-ci à privilégier une approche intersectorielle et à inclure l’ensemble des parties prenantes, incluant la société civile et les apprenants et les apprenantes. Le modèle des villes apprenantes est une perspective proposée, pour favoriser les actions de mise en œuvre à l’échelle locale. On souhaite l’intégration de la déclaration de CONFINTEA VI et de la Recommandation sur l’apprentissage et l’éducation des adultes, deux documents majeurs de l’UNESCO en éducation des adultes, au sein du processus de mise en œuvre et de suivi du programme des Objectifs pour le développement durable 2015-2030 de l’Organisation des Nations Unies. Toutefois, dans le contexte de cette intégration, on insiste sur la mise en œuvre urgente des engagements spécifiques de la déclaration de CONFINTEA VI et de la Recommandation pour l’apprentissage et l’éducation des adultes, d’ici 2021, date de la fin de la période de mise en œuvre de CONFINTEA VI et de la tenue de la prochaine CONFINTEA.

 

D’ici 2021

 

Il reste quatre ans à la période de mise en œuvre de la déclaration de CONFINTEA VI. À la lecture des conclusions de la conférence de bilan à mi-parcours, il reste beaucoup à faire aux États membres. La conférence d’octobre 2017 a mis l’accent sur l’intégration des différents processus de suivi des documents de l’UNESCO en éducation des adultes, notamment, relativement à l’important programme mondial des Objectifs du développement durable de l’Organisation des Nations Unies. Cette perspective appelle la mise en valeur de l’apprentissage et de l’éducation des adultes comme condition préalable à la réalisation de l’ensemble des objectifs socioéconomiques, culturels et environnementaux poursuivis par les États.

Plusieurs recommandations ont été soumises aux États membres pour faire progresser la mise en œuvre des engagements pris par ceux-ci en 2009, lors de la sixième conférence internationale de l’UNESCO sur l’éducation des adultes. Ces recommandations reposent sur un consensus établi par des délégations des États membres et des représentants de la société civile, ce qui en renforce la valeur. Il convient maintenant aux États membres de donner suite à ses recommandations.

Au Québec et au Canada, les gouvernements devront faire connaître les actions qu’ils prendront pour répondre aux recommandations de la conférence de bilan à mi-parcours de CONFINTEA VI. Au cours des prochaines années, la déclaration de la conférence de bilan à mi-parcours constituera un document phare pour guider le Québec et le Canada dans leurs actions en apprentissage et éducation des adultes. Ce document appelle une action sur plusieurs fronts (les politiques, la gouvernance, le financement, la participation et la qualité) et relativement à plusieurs domaines d’apprentissage (littératie et compétences de base, formation continue et développement professionnel, citoyenneté active, santé, bien-être et durabilité du développement). Dans un contexte où trop souvent l’apprentissage et l’éducation des adultes demeurent insuffisamment pris en compte dans les politiques publiques, la déclaration de la conférence de bilan à mi-parcours de CONFINTEA VI offre des lignes directrices d’une politique d’apprentissage et d’éducation des adultes.